ASSOCIATIONS
PARTENAIRES
Avec nos Associations partenaires
Actualités des Associations/Qui sont-elles? / "Alimentation et Insertion" /Ateliers cuisine /
Cliquez sur la rubrique qui vous intéresse :
GPBH (en préparation)

VOTRE AGENDA__________________

Samedi 11 mars à 20h30
Concert "Choeur en PORTEE" à 20h30 salle Agora SIERENTZ

Dimanche 12 mars     à 14H
Mercredi 15 mars     à 14H

LOTO organisé par la FONDATION VINCENT DE PAUL à
LUTTERBACH, SalleASF EVENEMENTIEL CITE DE L'HABITAT

Mardi 28 et
Mercredi 29 mars

Formation "TASA"

Jeudi 18 mai

Assemblée Générale suivi du Conseil d'administration

Mardi 13 et
Mercredi 14 juin

Formation "TASA" et CASA

PROJET MARGUERITE : de nouveaux circuits pour une meilleure distribution
Depuis janvier nos responsables s’efforcent de mettre en place les circuits du projet « Marguerite », chaque circuit devant à terme « servir » une épicerie sociale. Voici les circuits retenus :
CERNAY >.............. Épicerie deTHANN
ALTKIRCH >........... Épicerie des COLLINES
ST LOUIS > ............Épicerie de ST LOUIS
GUEBWILLER >..... Épicerie de GUEBWILLER
MULHOUSE EST > Épicerie de RIEDISHEIM
MULHOUSE NORD

Ce système représente une économie non négligeable en personnels et frais de déplacements pour les associations servies, malgré une petite participation demandée pour couvrir le coût du transport.
Il permet également de distribuer les produits périssables dans de meilleures conditions de fraîcheur.
Les quelques circuits déjà opérationnels sont appréciés par leurs bénéficiaires. Mais la mise au point n'est pas achevée : il reste de nombreux aspects à clarifier en matière de livraisons, coûts de transport, etc.. Autant de problèmes à anticiper et régler. C'est pourquoi une équipe de pilotage continue de "plancher" sur le sujet.


"PASSERELLE"*, le logiciel de gestion
de nos associations partenaires
Avec "PASSERELLE" nouvel outil qu’il a souhaité et financé, l’État désire mieux connaître et mieux suivre l’aide alimentaire dans notre pays. Le nouveau programme permet de pister en temps réel la localisation et le parcours des denrées depuis leur origine jusqu'à leur ultime destinataire (le bénéficiaire), le tout étant centralisé au niveau national
à fin d'études, contrôles, statistiques et prévisions : on n'arrête pas le progrès !
Ce nouveau mode de gestion a certes suscité ici ou là des critiques, des interrogations, voire de l’incompréhension. Mais à la longue, une fois l'effort d'adaptation accompli, les responsables de la gestion peuvent constater une appréciable simplification dans la gestion de stocks et des bénéficiaires.
Mais nous n’avons guère le choix si nous voulons faire bénéficier les plus démunis de nos concitoyens des produits de l’Union européenne et de l’État.
Nous devrons donc faire le maximum pour apprivoiser et faire vivre ce programme. Une fois maîtrisé, ils rendront sûrement de grands services et faciliteront nos tâches respectives.
Dans un premier temps, seule notre BA est concernée : adaptation du matériel informatique et des circuits, formation des utilisateurs, ajustements avec l'ancien programme GFBA. Nous sommes en plein dedans...
Lorsque tout sera rôdé, les associations seront progressivement invitées à adopter "Passerelle", l'outil de gestion informatisé qui fera le lien avec celui de la BA.
Mais ceci est un autre chapitre...
*
"VIF" est le nom d'une société d'édition de logiciels professionnels destinés notamment à l'industrie agroalimentaire.

Produits de la dotation européenne et de l'Etat

Une nouvelle réglementation nous est imposée concernant la traçabilité de ces produits.
Les associations sont directement impliquées dans les nouvelles modalités de contrôle.
Le respect de ces modalités conditionne leurs dotations à venir : l'enjeu est donc vital pour elles !
Les contrôles sont réels : trois associations ont été visitées en janvier par le délégué d'un organisme de contrôle mandaté par l'Union européenne. Vous serez peut-être la prochaine association contrôlée !
Alors....
Lisez le rappel de la procédure A RESPECTER ABSOLUMENT !
(cliquez ICI) et surtout.... APPLIQUEZ-LA !

EPICERIES SOCIALES
La nouvelle donne :
De Ferrette à Saint-Louis, les épiceries sociales se multiplient dans le département, à la plus grande satisfaction de leurs usagers qui, de personnes "assistées" deviennent des clients responsables de leurs acquisitions.

La fin des "colis"
:
Avec les épiceries sociales, finies les distributions indifférenciées de colis alimentaires ! Dans ces nouvelles structures, les bénéficiaires deviennent les propres acteurs, conseillés certes, de leur équilibre alimentaire. Certes, les associations dont la principale attractivité reposait sur la seule distribution alimentaire sont amenées à se recentrer sur d’autres formes d'aide tout aussi fondamentales. En contrepartie elles se relaient à l’Épicerie sociale pour participer à des actions d’accompagnement.
Le "Marché des Collines", épicerie sociale du quartier des Coteaux a été inauguré le 15 octobre 2010. A Saint-Louis aussi, l’Épicerie solidaire "Les emplettes" a remplacé la distribution de colis alimentaires. Avec environ 250 "clients", elle répond à une très forte demande.

Distribution des produits européens :
La réglementation européenne n'autorise plus la mise en vente, même à un tarif sympbolique, des produits issus de l'aide européenne ; les banques alimentaires ne peuvent donc plus les inclure dans les "menus" destinés aux épiceries sociales. D'où une collecte "spéciale lait" entreprise en mai pour compenser le manque. D'ici quelques mois, l'Etat français compensera la suppression de ces produits par une dotation spécifique.


FORMATIONS

La Banque Alimentaire s'efforce d'accompagner la démarche de ses associations partenaires,
responsables de la distribution alimentaire. Elle leur propose des formations gratuites :


- pour aider les acteurs associatifs à garantir la qualité et l'hygiène des aliments jusqu'à leurs destinataires.
- pour enrichir leur réflexion sur la relation avec les personnes qu'elles accueillent.
- Savoir conduire une relation utile pour favoriser la socialisation et une meilleure (ré-)insertion de la personne accompagnée.

- Toutes ces formations sont gratuites.

Calendrier des formations :
Il sera communiqué à votre association.

CONVENTION DE PARTENARIAT

En 2007 et 2008, la Banque Alimentaire avait signé avec chacune de ses associations partenaires une nouvelle convention de partenariat pour clarifier les missions et engagements de chacun. De nouvelles conventions de partenariat sont en cours de signature depuis fin 2010.
Pourquoi une convention? Son objet est de renforcer le dialogue entre les partenaires pour s’adapter à l’évolution de la demande et mettre l’accent sur les actions d’accueil, d’accompagnement et d’insertion sociale dans le cadre de la distribution alimentaire.
Les acteurs de l’aide alimentaire, banques alimentaires, associations et CCAS, sont appelés à mieux se connaître et à se coordonner pour optimiser l’engagement et les savoir-faire des équipes, pour faciliter la résolution des problèmes dans la proximité et mettre en place des actions collectives et des formations.
Dans cette convention, les Banques alimentaires sont invitées à être attentives aux besoins des associations distributrices, à leur rendre visite et à leur venir en appui.
Les associations, elles, s’engagent notamment à distribuer les denrées prioritairement à ceux qui en ont le plus besoin, à accueillir les personnes accompagnées dans des locaux décents et à respecter la législation et les règlements en vigueur en matière de sécurité alimentaire. Elles seront attentives au public reçu, s'efforceront de prendre le temps du dialogue et d'initier des actions d’accompagnement individuel et des actions collectives avec le souci permanent de favoriser le lien social.
NB : Une actualisation de la convention ci-dessus sera présentée prochainement aux associations partenaires.

Banque Alimentaire du Haut-Rhin, 9 Allée Gluck, 68200 MULHOUSE
Mél. : BA680@banquealimentaire.org - Tél. : 03 89 42 77 77 - Télécopie : 03 89 59 09 78

Membre de la Fédération Française des Banques alimentaires